Gouvernement

RÉCONCILIATION NATIONALE : LE MINISTRE WAGUÉ RENCONTRE DES ORGANISATIONS ET ACTEURS DE PAIX À GAO

Written by Baby Alassane

Lors de son séjour dans la région de Gao, le ministre de la Réconciliation, de la Paix et de la Cohésion nationale, le Col. Ismaël Wagué a rencontré certaines organisations et acteurs de la cité des Askia par rapport à la paix et la réconciliation au Mali. Il s’agit notamment des communautés, la Force G et le cadre de concertation des notables de Gao.

Le ministre de la Réconciliation, de la Paix et de la Cohésion nationale, chargé de la mise en œuvre de l’Accord pour la Paix et la Réconciliation issu du processus d’Alger, Colonel Ismaël Wagué s’est rendu à Gao dans le cadre de la visite de 120 heures dans la région, du Premier ministre, Choguel Kokalla Maïga. Le ministre Wagué a saisi l’occasion pour rendre une visite de courtoisie à certaines organisations et acteurs de la ville de Gao sur les questions de sécurité, de paix et de réconciliation.

Au cours de ces différentes rencontres, les échanges ont essentiellement porté sur la situation socio-sécuritaire de la région, les préoccupations des populations, l’état d’avancement de l’accord, les difficultés rencontrées et les solutions envisagées pour avancer dans le processus de paix et de sécurité pour le bien-être général des populations de notre pays, a-t-on appris.

Concernant l’Accord pour la paix et la réconciliation issu du processus d’Alger, le ministre Ismaël Wagué a rassuré les acteurs rencontrés de l’engagement et la détermination du gouvernement à poursuivre de sa mise en œuvre « intelligente ». Pour le ministre, la priorité du gouvernement est avant tout, de sécuriser la population et d’assurer l’intégrité territoriale du Mali en luttant contre le terrorisme et l’insécurité.

Par ailleurs, le chef du département de la réconciliation a appelé les acteurs locaux et particulièrement les communautés à la poursuite de leurs efforts pour contribuer au retour de la paix en sensibilisant pour la cause.

S’agissant des membres de la Force G, ils ont exprimé leur enthousiasme et dévouement de travailler main dans la main avec les autorités de la transition, plus particulièrement le ministère en charge de la réconciliation nationale pour une meilleure implication des groupes sociaux dans le processus de paix et de sécurité, indique une source proche département.

Les communautés ont, en ce qui les concerne, abordé avec le ministre Wagué la question liée à la charte de cohabitation pacifique signée par les 23 communautés de GAO. Réaffirmant leur « ferme » attachement à cette « charte », les communautés ont aussi exprimé leur détermination à poursuivre le combat pour atteindre le principal objectif, qui est le retour de la paix et de la cohésion. Cela, en étroite collaboration avec le ministère en charge de la réconciliation nationale avant de réaffirmer leur attente vis-à-vis du DDR ainsi que leur soutien à la transition.

Quant au cadre de concertation, il a évoqué le rôle spécifique qu’il doit jouer dans le cadre de la mise en œuvre de la charte et l’encrage institutionnel que l’État souhaite lui donner pour mieux jouer ce rôle. Par ailleurs, le porte-parole du cadre a rappelé dans son allocution, l’importance de cette « charte ». Selon lui, elle est le seul document qui met les communautés devant leur responsabilité dans la construction de la paix et de la cohésion sociale.

Ibrahim Djitteye

Source: LE PAYS

About the author

Baby Alassane

Leave a Comment