Home Economie AMÉLIORATION DU MIX ÉNERGÉTIQUE: PLUS DE 500 MILLIARDS DE F CFA À...

AMÉLIORATION DU MIX ÉNERGÉTIQUE: PLUS DE 500 MILLIARDS DE F CFA À MOBILISER

41
0

LA SALLE DE BANQUET DU CICB A ABRITÉ, CE MARDI 15 FÉVRIER 2023, LE LANCEMENT DE LA 1ÈRE ÉDITION DU SALON DES INVESTISSEURS POUR L’ENERGIE AU MALI, SIEMA. PLACÉE SOUS LA PRÉSIDENCE DU COLONEL ABDOULAYE MAIGA, MINISTRE DE L’ADMINISTRATION TERRITORIALE ET DE LA DÉCENTRALISATION ; CETTE RENCONTRE AVEC LES PARTENAIRES AVAIT POUR BUT D’ÉCHANGER ET DE FAIRE DES PROPOSITIONS AUPRÈS DES INVESTISSEURS, AFIN QU’ILS PUISSENT APPUYER L’EDM DANS LA RÉALISATION DE SES PROJETS. POUR CE FAIRE, 580 MILLIARDS DE F CFA ONT ÉTÉ MOBILISÉS PAR LES INVESTISSEURS.

Sous le thème « Investir pour améliorer le Mix énergétique » cette première édition du SIEMA était l’occasion de réunir les partenaires et investisseurs engagés aux côtés de l’Etat dans sa politique de développement du sous-secteur de l’électricité.
Ainsi la cérémonie s’est tenue en présence de Lamine Seydou TRAORE, ministre des Mines, de l’Energie et de l’Eau ; de M. ALOUSSENI SANOU, ministre de l’Economie et des Finances ; de M. Koureissi KONARE, DG de l’EDM sa ; de la directrice Nationale de l’Energie ; des ambassadeurs et représentants des pays et organisations internationales ; des partenaires techniques et financiers accrédités au Mali ; et d’autres personnalités.
Selon Koureissi KONARE, l’initiative de cette première édition du SIEMA vient à point nommé, quand on connaît, d’une part, les difficultés auxquelles EDM-SA fait face, et d’autres part, les enjeux du développement économique national, liés à la problématique de l’électricité au Mali.
C’est pourquoi, pense-t-il qu’il est indispensable de s’engager vers de nouvelles dynamiques d’investissement dans le sous-secteur de l’électricité afin de réduire la part de la production thermique, qui impactent négativement la résilience financière et la capacité à satisfaire une demande toujours croissante des maliens.
Au cours de cette édition, le DG de l’EDM a signalé que plusieurs projets seront présentés. Ces projets, a-t-il fait savoir, s’inscrivent dans le cadre de l’amélioration du parc de production et de l’augmentation de la desserte, en créant plus de lignes de transport et de répartition pour faciliter l’accès des populations à l’électricité à un moindre coût.
Pour leur réalisation, M. KONARE a expliqué qu’une somme de 580 milliards de f CFA a été mobilisée par les investisseurs.
Ainsi, ajoute-t-il qu’un vaste plan d’investissement a été initié pour l’exploitation des gisements d’énergies renouvelables disponibles sur le territoire national, et pour la construction de lignes de transport et de distribution d’électricité afin de réduire la dépendance aux énergies fossiles et d’étendre la desserte à l’ensemble des couches sociales du pays.
« Nous ne doutons point que le SIEMA sera couronné de succès et permettra de mobiliser auprès des investisseurs présents, 580 milliards de FCFA nécessaires pour la réalisation des projets » a-t-il rassuré.
Aussi, M. Koureissi a fait savoir que la revalorisation indispensable de leur politique de production grâce à l’amélioration du Mix énergétique passera par le renforcement de la production solaire.
Selon lui, cette production solaire passera en seulement quatre années, de 3% du mix en 2022 à plus de 22% en 2026.
« Ce qui constituera une véritable révolution du Mix Energétique, et aura comme impact une importante diminution de la part de la production thermique » a déclaré KONARE !
Pour sa part, le Col Abdoulaye MAIGA, a indiqué que le Mali envisage l’accès universel à l’électricité d’ici 2030.
Avant de clore son discours, il a tenu à remercier les partenaires pour leur volonté à s’engager vers cette nouvelle dynamique d’investissement dans le sous-secteur de l’électricité.
Enfin, au cours de la cérémonie, Amadou Diadié SANKARE, président de la fédération Malienne de Electricité, Energie (FENEM) et le représentant du président de la Fédération Marocaine de l’Energie, ont procédé à la signature du protocole d’accord entre les deux organisations.
Signalons que cette rencontre avec les acteurs de l’énergie et les investisseurs se tiendra pendant une durée de 2 jours.

PAR AMINA SISSOKO

Source : Info Matin

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here