Home Politique BIENTÔT DES PRIMAIRES À L’ADEMA-PASJ DANS LA PERSPECTIVE DES PRÉSIDENTIELLES 2024 :KASSOUM...

BIENTÔT DES PRIMAIRES À L’ADEMA-PASJ DANS LA PERSPECTIVE DES PRÉSIDENTIELLES 2024 :KASSOUM TAPO PARTANT ?

51
0

Les choses se précisent de plus en plus à l’ADE- MA-PASJ. Le Comité exécutif serait dans le dernier virage pour annoncer l’ouverture des primaires en vue de la désignation de la personnalité de la ruche qui sera investi pour défendre les couleurs du parti aux prochaines élections présidentielles.

Des sources, l’ouverture des primaires est une question de jour à TADEMA-PASJ, où de nombreux cadres afficheraient des ambitions. Parmi les personnalités qui retroussent les manches actuellement pour l’épreuve se trouve Me Kassoum Tapo. Le président du MOREMA, membre du Comité exécutif du PASJ, serait soutenu par plusieurs hauts cadres du parti dans cette ambition. A propos des primaires pour lesquelles certains barons de l’ADEMA-PASJ sont toujours dans la réflexion pour mesurer et évaluer leur chance, une source à Bamako-coura, quartier qui abrite le siège du parti, indique que le secrétariat général est occupé actuellement à faire le ménage pour permettre d’aborder cette phase décisive en vue d’en faire une véritable fête dans la grande famille ADEMA. C’est une tradition à l’Adema où l’on assiste depuis des années mainte- nant à l’ouverture des primaires pour la désignation du candidat à l’élection présidentielle. Cette pratique fut instituée à la veille de la fin du deuxième mandat exercé par le président Alpha Oumar Konaré. Une politique qui avait fortement secoué le parti lié aux tendances qui s’étaient dégagées face à l’épreuve en son temps. Cet épisode connai- tra une suite puisque quelques années plus tard le parti ADEMA fera face à des divergences qui ont mis dos à dos les barons. Certains n’ayant pas digéré les frustrations, ont préféré tout bonnement démissionné pour aller vers d’autres horizons. Ce fut le cas avec les Iba N’Diaye et autres qui sont allés militer dans d’autres formations politiques. A la fin du premier mandat de feu le président ATT qui voulait briguer un second quinquennat à la présidence du Mali, les ambi- tions ont été extériorisées. Cela a donné encore davantage à un clivage dans la famille politique du président Dioncounda Traoré. C’est dans ce contexte de division liée aux frustrations ressenties par des cadres qui ont tout donné à ce parti que le jeune Dramane Dembélé a été investi pour porter les couleurs de l’Adema dans une élection présidentielle. Un choix décrié par plus d’un au sein du PASJ, où l’on mettait en avant le faible poids du candi- dat Dramane Dembélé face à ses adversaires perçus comme des dinosaures sur l’échiquier politique national. Me Kassoum Tapo faisait partie à l’époque ceux qui ont critiqué ouvertement cette candidature de l’ADE MA. A l’époque des cadres ont manoeuvré dans la plus grande discrétion pour faire avaliser la candidature de DRA

Le candidat Dra était présenté par certains comme celui qui pouvait supporter toutes les charges liées à la campagne. Il a occupé le poste de Direc- teur national de la géologie et des mines (DNGM), présentée comme une vache laitière: Dra avait les ressources suffisantes pour faire la campagne. C’est ainsi que de nombreux cadres ont roulé pour lui donner peu de chance à ses adversaires. Au sortir des élections, le candidat de l’ADEMA n’avait pas fait hon- neur au parti en termes de score. C’est ainsi que l’ADEMA donne- ra sa voix au candidat ATT qui était victorieux du duel avec son challenger feu Soumaila Cissé. Pour ce qui est de l’épreuve des primaires en vue à l’ADEMA, plusieurs analystes s’accordent à dire que l’Avocat Me Kassoum TAPO a des atouts suffisants, pour avoir les faveurs de ses camarades du parti pour le porter sur l’estrade en vue de l’épreuve fatidique de 2024, Mais le natif de Mopti a-t-il la chance de damer le pion à d’éventuelles candidatures à l’ADEMA?

Source : Le Soir de Bamako

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here