Home Economie ECONOMIE : CES ENTREPRISES REPRISES PAR L’ETAT

ECONOMIE : CES ENTREPRISES REPRISES PAR L’ETAT

31
0

Les entreprises publiques qui avaient fait la fierté des Maliens sont en train d’être reprises en main par l’Etat. C’est une des promesses de la transition qui se concrétisent au grand bonheur des populations. C’est ainsi que l’annonce de la reprise des activités de la COMATEX a été faite pour le mois d’Avril prochain. Cette usine installée à Ségou donnera du travail à de nombreux maliens notamment des jeunes. Un autre secteur repris par l’Etat est le secteur minier à travers la création de la SOREM pour que les ressources minières puissent appartenir à l’Etat.

C’est ainsi que désormais la part de l’Etat dans les futures entreprises minières s’élèvera à 50%, contrairement aux 10 ou 20% des années précédentes. L’Etat a également autorisé l’implication de certains services dans l’approvisionnement du pays en produits stratégiques comme les hydrocarbures, le blé et l’engrais. La plus récente décision en la matière est la reprise en main de l’Usine malienne de produits pharmaceutiques (UMPP). C’est une renaissance des industries maliennes qui ont lourdement été touchées par la privatisation sauvage sur l’instruction des institutions de BrettonWoods.

L’élan de l’UMPP a été brisé par l’ouverture des actions de l’entreprise. Pour mettre fin à cela, le ministre de l’Industrie et du Commerce a mené la question au Conseil des Ministres du mercredi 8 février 2023. Le gouvernement a adopté un projet d’ordonnance portant création de l’Usine malienne de Produits Pharmaceutiques. L’usine qui a besoin de renforcer la gestion de ses fonds à travers des réformes est entrée dans une phase nouvelle. En effet, l’Usine Malienne de Produits Pharmaceutiques est une société d’Etat créée par la loi n°89-11/AN- RM du 09 février 1989 avec un capital de 2,551 milliards de francs CFA entièrement souscrit par l’Etat. Selon les autorités compétentes, ses statuts sont fixés par le Décret n°92-259/P-RM du 18 décembre 1992.

Beaucoup de gens saluent la fin d’une folie ayant mis les entreprises publiques maliennes dans une situation de crise. Pour rappel, en 1999, l’Etat a autorisé l’ouverture du capital de l’Usine Malienne de Produits Pharmaceutiques à travers la Loi n°99-001 du 25 février 1999. Pour faire face aux difficultés de l’Usine, le gouvernement a adopté, lors du Conseil des Ministres du 18 novembre 2022, un Plan de relance dont la mise en œuvre permettra de relancer les activités de production à travers la réalisation des actions prioritaires.

De nouvelles mesures ont été prises pour la relance de l’usine. Il y a la modification des statuts ; le maintien de la continuité de la production ; la modernisation des chaînes de production par la création d’une nouvelle unité. Le projet d’ordonnance a été adopté pour encadrer cette relance. Désormais, il y a une nouvelle Usine malienne de Produits Pharmaceutiques avec comme actionnaire unique l’Etat qui étend son objet à la recherche, au développement et à la valorisation des savoirs nationaux dans le domaine pharmaceutique dans les limites des missions qui lui sont assignées.

De nouvelles perspectives s’ouvrent pour le monde pharmaceutique dont les besoins sont croissants d’année en année. Selon les spécialistes, il y a un potentiel énorme en termes de débouchés, avec une démographie en progrès rapide. Les autorités sont persuadées que cette relance des activités de production de l’Usine contribuera au renforcement de la santé pour tous et à la réduction des coûts des soins de santé primaire. Les centres de santé qui sont surtout loin de la capitale pourraient bénéficier d’un appui important de l’Etat grâce à la relance.

Soumaïla Diarra

Source : LE PAYS

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here