Home Société ESCROQUERIE : UN RÉSEAU DE VENTE DE FAUSSES ŒUVRES D’ART ALPAGUÉ PAR...

ESCROQUERIE : UN RÉSEAU DE VENTE DE FAUSSES ŒUVRES D’ART ALPAGUÉ PAR LE 15ÈME ARRONDISSEMENT

27
0

SELON DES SOURCES GÉNÉRALEMENT BIEN INTRODUITES, LE 15ÈME ARRONDISSEMENT DE BACO DJICORONI  EST PARVENU À DÉMANTELER  UN VASTE RÉSEAU D’ESCROQUERIE PORTANT SUR DES OBJETS D’ART D’ANTIQUITÉ, DONT LE PRÉJUDICE S’ÉLÈVE À LA SOMME DE 22 MILLIONS DE FCFA. DEUX MALIENS ET UN CAMEROUNAIS ONT ÉTÉ INTERPELLÉS GRÂCE À LA PERSPICACITÉ DES  ÉLÉMENTS DU 15ÈME ARRONDISSEMENT DE BACO DJICORONI AVEC À LEUR TÊTE LE COMMISSAIRE MOUSSÉ M’BAYE.

en croire les mêmes sources, le mode opératoire de ces présumés malfrats se passe de tout commentaire. La principale victime de cette affaire d’escroquerie, le sieur B.T, juriste de formation, a été joint par téléphone le 20 janvier 2023 par son cousin I.H qui aurait reçu un coup de fil d’un certain docteur Ibrahim Koné qui s’est fait passer pour un agent  de  la MINUSMA pour lui proposer un marché d’achat d’objets d’art ; un marché à partir duquel ils pourraient se faire un bon bénéfice. Selon I.H, ledit docteur l’a informé de ce qu’il aurait un ami américain intéressé par les portes d’antiquité qu’il se propose d’acheter à un prix exorbitant alors qu’il connait une personne du nom de Djiguiba, résidant au pays dogon qui peut les lui vendre à vil prix.  Ainsi le sieur I.H est entré en contact avec le prétendu américain et le nommé Djiguiba. L’Américain lui aurait dit qu’il est prêt à venir au Mali au plus tard le 26 janvier 2023 pour acheter 16 portes d’antiquité venant du pays dogon à la somme de 360 millions FCFA. Quand I.H a appelé le vieux Djiguiba du pays dogon, ce dernier a promis de lui céder la totalité des 16 portes à  22 millions 500 mille FCFA.

I.H n’étant pas solvable, a songé à impliquer son cousin B.T à qui il a tout expliqué. Ainsi, I.H s’est mis à l’écart, passant le relais à B.T qui est entré en contact téléphonique avec les trois (03) individus, à savoir le docteur, le blanc et le vieux Djiguiba qui ont répété les mêmes propos tenus par son cousin.

Pour un début, il était question que le sieur B.T envoie les frais de transport des 16 portes au nommé Djiguiba soit un montant de 225 000 FCFA. Avant le départ de la marchandise, il a fait savoir au sieur B.T que le déplacement des portes d’antiquité exige un rituel au village nécessitant des dépenses. Quand le plaignant a dépensé pour les rituels, Djiguiba a envoyé la photo d’un bœuf que les villageois étaient en train d’égorger.  D’après lui, les portes doivent transiter par le Burkina-Faso compte tenu de l’insécurité grandissante du côté du Mali.

Quand la marchandise aurait été embarquée en direction du Burkina, les présumés escrocs ont soutenu qu’elles ont été interceptées par la douane et l’Unesco à la frontière. C’est ainsi, qu’ils ont demandé à la victime d’envoyer de l’argent pour les formalités administratives avec des faux documents à l’appui.  Au même moment, le prétendu blanc mettait pression sur la victime, l’incitant à débloquer la situation au motif qu’il viendra l’acheter au prix convenu. Les yeux fermés, le sieur BT a envoyé sur différents numéros orange money la somme de 22 millions de FCFA. Le nommé Djiguiba a envoyé au plaignant six (06) portes en bois et pour avoir le restant de 10 portes, il lui redemandait de payer l’argent.

Le 7 février 2023, les 03 membres du réseau, dont deux Maliens et un Camerounais ont été interpellés grâce à la perspicacité des  éléments du 15 ème arrondissement avec plusieurs puces et des téléphones ayant servi à la commission de l’infraction. Il nous revient que les suspects ont reconnu les faits et ont demandé pardon au sieur BT. Au cours des investigations, un autre membre de nationalité nigériane d’un autre groupe qui utilise le même mode opératoire a été interpellé à Hamdallaye ACI 2000, étant en possession de plusieurs téléphones et portes en bois. Ses complices ayant eu échos du passage de la police dans leur appartement, ont pris la clé des champs. Les recherches se poursuivent pour les interpeller et les mettre à la disposition de la justice.

Les auteurs de ces faits, communément appelés les faiseurs de Triangle, sont recherchés par plusieurs unités de police suite aux plaintes déposées par plusieurs victimes. Le même groupe escroque les paisibles citoyens dans les affaires de graine de coton, de beurre de karité, d’aloe vera etc… à travers le même mode opératoire. Deux véhicules Rav 4 ont été saisis avec eux.                                                                

 Kassoum Théra

Source :  Aujourd’hui-Mali

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here