Home Société QUESTION DE DROIT : LA MENDICITÉ, UNE GRIVÈLERIE À GRANDE DIMENSION, ÉNIGME...

QUESTION DE DROIT : LA MENDICITÉ, UNE GRIVÈLERIE À GRANDE DIMENSION, ÉNIGME DE LA MENDICITÉ

29
0

Le code pénal a passé au crible de la mendicité, de sa définition, de ses types, de ses causes, de ses conséquences, de ses avantages et en passant par ses solutions.

La mendicité peut être définie comme un phénomène social ou un problème social lors duquel une personne, dans des lieux publics et/ou privés, demande publiquement de l’aide, sous la forme de charité, comme de l’argent, de la nourriture ou d’autres objets matériels de grande ou petite valeur ,

Les types de mendicité,

Il existe deux manières de pratiquer la mendicité, la mendicité stationnaire, quand le mendiant reste à la même place, et la mendicité mobile ou ambulante, quand ce dernier se déplace constamment dans la ville, souvent en utilisant les moyens de transport.

Quelles sont les causes de la mendicité au Mali ? Les causes économiques de ce fléau, d’abord on retient que c’est la pauvreté qui est à la base de ce phénomène, les mendiants sont des gens qui ne peuvent pas subvenir à leurs besoins élémentaires c’est-à-dire se nourrir, s’habiller, se soigner et même souvent se loger.

Quels sont les conséquences de la mendicité ?

En effet, la mendicité expose ces enfants à de nombreux dangers tels que l’exploitation par des réseaux de trafiquants, l’enlèvement par des pédophiles ou groupes terroristes et les accidents de la route.

Quelles sont les avantages de la mendicité ? le rôle central du mendiant dans le maintien de l’équilibre social à travers l’échange de dons. Il démontre que, l’aumône est un type de don religieux, car le mendiant ne fait pas que recevoir; il rend le don reçu d’une autre manière ,

A tous les carrefours à Bamako, on est harcelé par des gens qui vous font des bénédictions et qui vous demandent de l’argent. Des femmes seules, des boiteux, des aveugles avec leur guide, des jumeaux avec leur mère, des jumeaux et jumelles seules, certains sont déjà des adolescents, les traditionnels garibous, les supposés élèves des écoles coraniques. Si certains sont réellement dans le besoin tout ceci pue l’escroquerie. Où sont donc les autorités municipales et nationales ?

En effet, la mendicité est un délit en République du Mali. Car non seulement les lois l’interdisent, mais aussi, elles protègent les enfants qui sont exploités par des adultes qui sont assis et les laissent faufiler entre les véhicules. Certains de ces enfants font même l’objet d’un commerce ignoble et même de location. Ces adultes sont pour la plupart des escrocs qui sont en bonne santé physique et mentale mais ils ont choisi cette voie facile pour gagner leur vie. Que vont devenir ces enfants une fois adultes sans avoir été à l’école et ayant été élevés entre les véhicules aux carrefours, dans la rue?

Chacun doit savoir que le ‘’Garibouya’’ (la mendicité aujourd’hui) avait été institué par Sékou Ahmadou Boubou Barry le fondateur de la Dina du Macina pour permettre aux enfants d’étudier loin de chez eux. Donc par ce moyen ils étaient pris en charge par la société mais en retour ils devaient effectuer les travaux pour la communauté comme casser du bois, couper le fourrage etc. Mais aujourd’hui dans le monde moderne il n’a plus sa place et ces enfants abandonnés par leurs parents pour soi-disant suivre le chemin de dieu sont exploités par les maîtres coraniques qui leur fixent des montants à amener chaque jour sinon c’est la chicotte.

En plus, ces enfants sont radicalisés par les maîtres coraniques et sont les fondamentalistes de demain. Pour preuve, un jeune mendiant nous confia : « l’école moderne est haram ».                                                                                                                      

Mohamed SOGODOGO

Source: L’Alternance

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here