Home Economie CHEMIN DE FER : LE CONSEIL ECONOMIQUE SOCIAL ET CULTUREL RECOMMANDE LA...

CHEMIN DE FER : LE CONSEIL ECONOMIQUE SOCIAL ET CULTUREL RECOMMANDE LA RELANCE DU TRAFIC FERROVIAIRE

31
0

LE LUNDI 20 FÉVRIER 2023, LE PRÉSIDENT DU CONSEIL ÉCONOMIQUE SOCIAL ET CULTUREL (CESC), YACOUBA KATILÉ, A PROCÉDÉ AU SIÈGE DE L’INSTITUTION SIS À KOULOUBA, À L’OUVERTURE DE LA 3ÈME SESSION ORDINAIRE DE LA 6ÈME MANDATURE DU CESC. LA PRÉSENTE SESSION QUI A DURÉ 15 JOURS AVAIT POUR THÈME : « LE TRANSPORT ET LA SÉCURITÉ ROUTIÈRE AU MALI, UN PROBLÈME DE SÉCURITÉ PUBLIQUE, DE CIVISME ET DE GOUVERNANCE : DÉFIS ET PERSPECTIVES». A L’ISSUE DES TRAVAUX, PLUSIEURS RECOMMANDATIONS ONT ÉTÉ FAITES PAR LES MEMBRES DU CESC DONT L’ACCÉLÉRATION DE LA MISE EN ŒUVRE DU PLAN D’URGENCE DE RELANCE DU TRAFIC FERROVIAIRE ; L’ÉLABORATION D’UN PLAN STRATÉGIQUE DE DÉVELOPPEMENT DES CHEMINS DE FER ; LA PRÉSERVATION DU DOMAINE FERROVIAIRE ET LIBÉRER TOTALEMENT LES EMPRISES OCCUPÉES.

Outre les membres du CESC, on notait la présence des membres du gouvernement dont le ministre de la Refondation de l’Etat, chargé des Relations avec les Institutions, Ibrahim Ikassa MAÏGA et d’autres personnalités. A l’issue des travaux en plénière et en commission, la 3ème  session ordinaire de la 6ème  mandature du Conseil économique, social et culturel a, après en avoir examiné et débattu, adopté les recommandations, résolutions et motions. Parmi les recommandations, on note l’accélération de la mise en œuvre du plan d’urgence de relance du trafic ferroviaire ; l’élaboration d’un plan stratégique de développement des chemins de fer ; la préservation du domaine ferroviaire et libérer totalement les emprises occupées ; la redynamisation du comité national de facilitation des transports ; le renforcement de la sensibilisation sur les tracasseries routières ; la redynamisation de la cellule de veille pour la fluidité du trafic. « Considérant le rôle des systèmes de transport dans la pollution atmosphérique et leurs effets néfastes sur la santé des populations ; nous, membres du Conseil Economique Social et Culturel, participant à la 3è session ordinaire de la 6è mandature, tenue du 06 au 20 février 2023 ; demandons à l’Institution, en tant que force de propositions, de s’engager fortement pour une meilleure gouvernance du secteur des transports, à travers : le développement des transports de masse et la promotion de la multi-modalité ; le renouvèlement des parcs auto, ferroviaire et fluvial ; la création d’une compagnie aérienne nationale ; l’application effective des dispositions du Code de la route ; l’application stricte des dispositions relatives au port du casque de protection pour les engins à 02 et 03 roues ; la déconcentration des commissions d’indemnisation pour la libération des emprises ; le lancement d’une opération de libération et de sécurisation des emprises des voies et domaines publics ; le développement du réseau de surveillance de la pollution atmosphérique et l’amélioration de la qualité de l’air ; la modernisation de la qualité des infrastructures ; la répression des cas avérés de tracasseries », a souligné Abdoulaye Séga Diabaté, membre du CESC.

Pour sa part, le Président du CESC, Yacouba Katilé, a indiqué que la 3ème  session ordinaire qui s’achève a enregistré la participation de l’Académie des Sciences du Mali. « La présence de ces brillantissimes universitaires à nos côtés est le fruit d’un partenariat dynamique, que nous sommes en train de développer depuis quelques mois. Il s’inscrit d’ailleurs, en droite ligne dans notre vision qui consiste à faire du Conseil Economique, Social et Culturel, un véritable laboratoire d’analyses avisées, de prospectives voire un outil efficace de propositions et d’orientations de la puissance publique.

La qualité des recommandations assorties des quinze jours de conclave est révélatrice de l’excellent travail qui a été abattu. A cet effet, je voudrais afficher mon satisfecit pour les résultats probants obtenus, en la faveur de la mise en œuvre desquels, la route, les rails, le fleuve et le ciel ne tueront plus ou peu », a conclu Yacouba Katilé.

Aguibou Sogodogo

Source :Le Républicain

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here