Home Sports LE 11 AFRICAIN DE LA SEMAINE (DU 31 JANVIER AU 07 FÉVRIER)

LE 11 AFRICAIN DE LA SEMAINE (DU 31 JANVIER AU 07 FÉVRIER)

33
0

DÉCOUVREZ CHAQUE SEMAINE UNE SÉLECTION DES 11 MEILLEURS JOUEURS AFRICAINS ÉVOLUANT DANS LES PRINCIPAUX CHAMPIONNATS DE FOOTBALL EUROPÉENS. CETTE SEMAINE, C’EST LE DÉFENSEUR MAROCAIN DU PSG, ACHRAF HAKIMI, QUI S’EST PARTICULIÈREMENT ILLUSTRÉ AVEC DEUX PASSES DÉCISIVES ET UN BUT INSCRIT LORS DES DEUX DERNIERS MATCHS DU CLUB PARISIEN.

LE JOUEUR DE LA SEMAINE : ACHRAF HAKIMI (MAROC – PSG)

En net regain de forme ces dernières semaines, Achraf Hakimi a particulièrement brillé cette semaine. Passeur décisif lors de la victoire à Montpellier (1-3), l’international marocain s’est multiplié dans son couloir droit lors de la réception de Toulouse (2-1). C’est lui qui égalise d’une magistrale frappe du gauche, c’est encore lui qui réussit la percée dans l’axe à l’origine du but victorieux de Lionel Messi. Brillant au Qatar avec les Lions de l’Atlas, l’ancien du Real Madrid poursuit sur cette lancée.

« Je suis content de commencer l’année de cette manière et j’espère continuer comme ça. Avec la Coupe du monde, j’ai pris beaucoup de confiance. J’espère continuer comme ça et jouer comme je le fais avec l’équipe du Maroc. Je veux me servir de cette confiance pour reproduire le même type de prestations avec Paris », a déclaré Achraf Hakimi au Parisien. Et d’avancer une explication à ce changement de cap. « J’ai changé de mentalité. Je ne pense pas à ce qui va mal mais je me concentre sur les choses positives de l’équipe. »

LE 11 TYPE AFRICAIN DE LA SEMAINE (4/4/2)

GARDIEN DE BUT : LAWRENCE ATI ZIGI (GHANA – SAINT-GALL)

Un penalty arrêté, six arrêts dont une tête détournée sur sa barre transversale : Lawrence Ati Zigi était infranchissable samedi lors de la victoire de son équipe sur le Servette (3-0). Auteur d’une Coupe du monde remarquée avec les Black Stars du Ghana, l’ancien Sochalien s’est attiré les compliments de son entraîneur. « Notre gardien a réussi une performance de classe mondiale », a salué, admiratif, Peter Zeidler après la rencontre.

LATÉRAL DROIT : ACHRAF HAKIMI (MAROC – PSG)

En net regain de forme ces dernières semaines, Achraf Hakimi a particulièrement brillé cette semaine. Passeur décisif lors de la victoire à Montpellier (1-3), l’international marocain s’est multiplié dans son couloir droit lors de la réception de Toulouse (2-1). C’est lui qui égalise d’une magistrale frappe du gauche, c’est encore lui qui réussit la percée dans l’axe à l’origine du but victorieux de Lionel Messi.

DÉFENSEUR CENTRAL : YUNIS ABDELHAMID (MAROC – REIMS)

La belle série d’invincibilité du Stade de Reims lui doit beaucoup. Ce dimanche à Auxerre (0-0), l’international marocain a dirigé les lignes arrière avec sa précision et sa sérénité habituelles. Celui qui n’intégra les Lions de l’Atlas que sur le tard, à 28 ans, ne compte qu’une poignée de sélections en équipe A, la faute peut-être au fait d’être resté fidèle à la Ligue 1.

DÉFENSEUR CENTRAL : ALEXANDER DJIKU (GHANA – STRASBOURG)

Face à Montpellier (2-0), à l’occasion d’un match entre mal classés, Alexander Djiku a répondu présent de la plus belle des manières. D’abord par un travail défensif considérable, avec dix dégagements et un sauvetage déterminant en début de seconde période. Ensuite par des inspirations défensives, comme cette longue passe pour Habib Diallo qui donne au Racing ses deux buts d’avance avant la pause. Lui qui a disputé la Coupe du monde avec les Black Stars du Ghana entend partir cet été en laissant le Racing en Ligue 1.

LATÉRAL GAUCHE : OLA AINA (NIGERIA – TORINO)

Aligné dans le couloir droit mais également capable d’évoluer à gauche, Ola Aina a été le détonateur de la courte victoire du Torino sur l’Udinese (1-0). Constamment disponible, l’international nigérian a délivré de bons centres. L’un d’eux s’est mué en passe décisive pour le Franco-Ivoirien Yann Karamoh. Ex-international anglais des moins de 20 ans, il a rejoint les Super Eagles en 2017 et compte aujourd’hui une trentaine de sélections sous leurs couleurs.

MILIEU OFFENSIF DROIT : BRYAN MBEUMO (CAMEROUN – BRENTFORD)

Bryan Mbeumo a été le grand artisan de la belle victoire de Brentford sur Southampton (3-0). Passeur décisif sur l’ouverture du score des Bees d’un joli centre rentrant, l’international camerounais a ensuite marqué le but du break de près, sur un service du Congolais Yoane Wissa. Lui qui a joué en novembre dernier sa première Coupe du monde avec les Lions Indomptables, a ainsi porté son total statistique de la saison à cinq buts et 2 passes décisives.

MILIEU DÉFENSIF : IDRISSA GUEYE (SÉNÉGAL – EVERTON)

Si Everton a réussi un formidable coup en s’offrant le leader Arsenal (1-0), les Toffees désormais entraînés par Sean Dyche doivent en partie cette performance à Idrissa Gueye. Très impliqué dans la bataille du milieu, l’ancien de l’Institut Diambars a remporté 6 duels et réussi les 25 passes qu’il a tentées. Avec 2 tacles réussis et 3 ballons perdus seulement, le champion d’Afrique a été l’un des maillons forts de son équipe, à la lutte pour le maintien en Premier League.

MILIEU RELAYEUR : NABIL BENTALEB (ALGÉRIE – ANGERS)

Après une série historique de treize défaites consécutives en Ligue 1, Angers a stoppé l’hémorragie en allant prendre un point à Lorient (0-0). Resté cet hiver malgré ses envies de départ, Nabil Bentaleb n’a pas ménagé ses efforts dans l’entrejeu en bon leader technique. Le SCO pourra compter sur son international algérien, revenu en équipe nationale en novembre dernier après une éclipse de quatre ans.

MILIEU OFFENSIF GAUCHE : CHRISTOPHER ANTWI-ADJEI (GHANA – BOCHUM)

Avec trois passes décisives délivrées en moins de vingt minutes, Christopher Antwi-Adjei a mis son équipe sur les rails d’une belle victoire face à Hoffenheim (5-2), ce qui lui a permis de se sortir de la zone de relégation. Désigné homme du match, le Germano-Ghanéen a quitté le terrain sous l’ovation de ses supporters à la 84e minute de la partie. Testé en juin dernier par les Black Stars, ce petit gabarit vif et inspiré n’avait pas été retenu pour la Coupe du monde au Qatar.

ATTAQUANT DE POINTE : HABIB DIALLO (SÉNÉGAL – STRASBOURG)

Il ne fallait pas être en retard à La Meinau, dimanche lors de la réception de Montpellier. Dans ce match entre mal classés, Habib Diallo n’a mis que treize secondes pour ouvrir le score, devenant ainsi le buteur strasbourgeois le plus rapide de l’histoire. Très remuant et inspiré, le Sénégalais marquera encore le but du break pour les Alsaciens. Ce troisième doublé depuis son arrivée en Alsace permet à l’ancien de Génération Foot de porter son total de la saison à dix buts. Pas négligeable pour le Racing dans la perspective du maintien en Ligue 1.

ATTAQUANT DE POINTE : VICTOR OSIMHEN (NIGERIA – NAPLES)

Comme le Napoli dont il porte les couleurs, Victor Osimhen continue de marcher sur la Serie A. Lors du déplacement victorieux à La Spezia (0-3), l’ancien Lillois y est allé d’un nouveau doublé, qui lui permet de porter son total de la saison à 16 buts en 17 matchs joués. Sur le premier, inscrit de la tête, le Super Eagle s’envole à 2,58 m du sol pour frapper le ballon, soit deux centimètres plus haut qu’un certain Cristiano Ronaldo, jusqu’alors détenteur du record de Serie A en la matière.

TV5 Monde

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here