Home Brèves PROGRAMME JEUNESSE ET STABILISATION (PROJES) DE KORO : LES BÉNÉFICIAIRES DÉNONCENT LA...

PROGRAMME JEUNESSE ET STABILISATION (PROJES) DE KORO : LES BÉNÉFICIAIRES DÉNONCENT LA MAGOUILLE AUTOUR DE LA RÉALISATION DE 40 INFRASTRUCTURES HYDRAULIQUES

36
0

FINANCÉ PAR LE FONDS FIDUCIAIRE D’URGENCE DE L’UNION EUROPÉENNE POUR L’AFRIQUE ET MIS EN ŒUVRE PAR LA GIZ, LE PROGRAMME JEUNESSE ET STABILISATION (PROJES) QUI AVAIT DÉMARRÉ SES TRAVAUX DEPUIS SEPTEMBRE 2018 DANS LES RÉGIONS DE MOPTI ET SÉGOU, POUR UNE DURÉE DE 36 MOIS, EST AUJOURD’HUI DÉCRIÉ PAR LES COMMUNAUTÉS BÉNÉFICIAIRES DE KORO QUI DÉNONCENT LA MAGOUILLE DANS LA RÉALISATION DE 40 INFRASTRUCTURES HYDRAULIQUES.

De sources concordantes, conçu comme un programme de stabilisation humaine, dans les zones d’intervention soumise à de fortes pressions multidimensionnelles, dont sécuritaire, il avait été convenu de réaliser 40 projets d’infrastructures hydrauliques dans le cercle de Koro. Pour la circonstance, le marché relatif à la réalisation desdits travaux a été scindé en deux lots et attribué à une seule entreprise notamment Ouro Boubou Sarl. Ainsi, le marché d’un premier lot de 18 forages pour un montant de 680 277 000 et un autre de 22 forages d’un montant de 715 205 000 FCFA ont été signés entre le PROJES et l’entreprise Ouro Boubou Sarl.

Notons que la date de démarrage des travaux des deux marchés était fixée au 15 novembre 2021 pour un délai d’exécution de cinq mois. Selon nos sources, tout semblait normal jusqu’à ici, car les procédures de passation de marché en la matière semblent être respectées.

Aux dires de nos indiscrétions, les bénéficiaires ont commencé à comprendre la grange magouille qui entourait ce projet après quelques analyses des documents relatifs aux deux marchés notamment le coût de réalisation des travaux et les montants prévus pour les suivis-contrôles et ceux prévus pour l’intermédiation sociale.

Toujours selon nos sources, sur 332 919 000 de FCFA prévus pour le suivi-contrôle des travaux, le Bureau d’étude commis pour la circonstance n’a perçu que 85 millions de FCFA. Aussi, pour l’accompagnement et l’intermédiation sociale au lieu de 166 459 500 FCFA prévu par le programme, seulement 96 millions apparaissent dans le contrat. Partant de ces premiers constats, les bénéficiaires à travers les autorités communales de Koro s’interrogent sur la destination de l’écart entre lesdits montants estimé à plus de 300 millions de nos francs.

Pires, à l’issue d’un deuxième constat cette fois-ci par rapport au montant global prévu par le programme pour la réalisation des 40 ouvrages qui est estimé à 3 828 568 500 FCFA alors que le cumul des montants des deux contrats est de 1 395 482 000 FCFA soit une différence de 2 433 086 500 FCFA. Donc, cet état de fait laisse paraitre une véritable magouille dans les procédures de passation de ces marchés.

ENSUITE, À L’ANALYSE DES DOCUMENTS, LES AUTORITÉS COMMUNALES ONT DÉCELÉ DE SURFACTURATIONS DANS L’ATTRIBUTION DE CES MARCHÉS. CAR, SELON ELLES, L’ANICT RÉALISE CES TYPES D’INFRASTRUCTURES À 16 MILLIONS DE FCFA ET LES COMMUNES LES RÉALISENT SUR FOND PROPRE ENTRE 9 À 10 MILLIONS DE NOS FRANCS ALORS QUE LE PROJES A PRÉVU ENTRE 60 À 180 MILLIONS FCFA POUR LA RÉALISATION DES MÊMES TYPES D’INFRASTRUCTURES.

Quant à l’entreprise Ouro Boubou Sarl qui s’est vue attribuer les deux marchés, nos sources déclarent que c’est une société écran de l’ancien Premier ministre Boubou Cissé et gérée par ses proches.

A l’issue de tous ces constats, la Mairie de Koro entend user de tous les moyens légaux pour faire toute la lumière sur cette affaire. En tout cas, les faits tels que décrits heurtent la sensibilité de tout citoyen soucieux de la bonne gestion des ressources mises à disposition surtout dans un contexte de crise. Ainsi, les plus hautes autorités sont interpellées à se saisir de ce dossier pour le bonheur de la population de Koro.

Nous y reviendrons !

Mama PAGA

Source : Le Pays

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here