Home International République du Congo : le FMI prévoit une accélération de la reprise économique...

République du Congo : le FMI prévoit une accélération de la reprise économique malgré la persistance des risques

25
0

 Le Congo mène depuis le début de l’année 2022 un programme de réformes économiques supervisé par le FMI, et visant à renforcer la résilience de son économie. Même si la reprise de celle-ci est notable, le Fonds soutient que plusieurs défis pouvant ralentir sa croissance demeurent.

La reprise économique du Congo devrait s’accélérer cette année (2023), malgré la persistance de plusieurs risques. L’information émane d’un rapport du Fonds monétaire international (FMI), publié le lundi 6 février sur son site Web.

Selon le Fonds, cette amélioration de la reprise découlera d’un renforcement de la production pétrolière et des dépenses publiques en faveur du développement. Le pays connaîtra également une décélération au niveau de l’inflation des produits alimentaires, qui devrait se rapprocher des objectifs d’inflation de la CEMAC à mesure que les prix internationaux des denrées alimentaires diminuent. Le secteur privé non pétrolier, les emplois et les niveaux de revenus devraient enregistrer aussi une croissance, impactant positivement la reprise.

Ces perspectives restent toutefois soumises à plusieurs risques. Le FMI estime qu’une intensification des retombées de la guerre en Ukraine, les chocs climatiques, la baisse des prix et de la production de pétrole et la faiblesse de la mise en œuvre des réformes pourraient endiguer la croissance.

En vue de réduire les fragilités et placer le Congo sur la voie d’une croissance plus résiliente et plus inclusive, le pays est engagé, depuis le 21 janvier 2022, dans un programme économique soutenu par le FMI. L’accord entre le pays d’Afrique centrale et l’institution monétaire porte sur un programme de 36 mois au titre de la facilité élargie de crédit (FEC) et permettra au pays de bénéficier, à terme, d’un financement équivalant à environ 455 millions de dollars.

Le Fonds vient d’approuver, à cet effet, le décaissement de 64,80 millions de droits de tirage spéciaux (DTS) équivalant à environ 87 millions de dollars pour permettre au gouvernement de mettre en œuvre efficacement des réformes dans les domaines de la gestion des finances publiques et de la dette, de la gouvernance et de la transparence. L’objectif est d’assurer la résilience économique et de soutenir les objectifs sociaux et de développement du pays.

« Les mesures clés comprennent l’élargissement de l’assiette fiscale, le recouvrement des arriérés d’impôts et la réduction des subventions aux carburants, conformément à la déréglementation progressive des prix des carburants, associés à une augmentation de l’aide sociale pour les personnes vulnérables. Le renforcement de la gestion des finances publiques et de la dette sera essentiel pour assurer une plus grande efficacité des dépenses publiques, notamment pour combler les importantes lacunes en matière d’infrastructures, et assurer la viabilité de la dette », a indiqué M. Bo Li, directeur général adjoint.

agence ecofin

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here