Home Actualites CAMP I DE LA GENDARMERIE DE BAMAKO: QUAND LES PRISONNIERS S’ÉVADENT !

CAMP I DE LA GENDARMERIE DE BAMAKO: QUAND LES PRISONNIERS S’ÉVADENT !

33
0

Impliqués dans l’assassinat des agents de change de devises étrangères (euro, dollar etc…), deux présumés militaires, un caporal et un soldat de 2ème classe se sont évadés avec trois autres prisonniers militaires impliqués dans un trafic d’armes de la prison du camp 1 de la gendarmerie nationale le dimanche 22 janvier dernier.

Il nous est revenu, que les deux suspects PROMOUBE MOUNKORO et KOUSSE DOUBA MOUNKORO, deux frères de famille arrêtés dans l’assassinat des deux agents de change de devises par la police de Baco Djicoroni (ex-15ème Arrondissement) la semaine dernière, remis au Camp I de la gendarmerie, se sont évadés avec trois autres prisonniers tous des militaires le dimanche 22 janvier 2023.

Ils sont au nombre de 05 prisonniers à s’être évadés le dimanche entre les clôtures du Camp 1 de la gendarmerie nationale, pourtant réputées plus sécurisées au Mali. Parmi eux, figurent les deux présumés militaires, PROMOUMBE MOUNKORO et KOUSSE DOUBA MOUNKORO, respectivement un caporal et un soldat de 2ème classe cités dans l’assassinat des deux agents de change de devises étrangères. Ces deux présumés militaires ont été poursuivis et mis en garde à vue il y’a une semaine par le commissaire Principal MOUSSE MBAYE en charge du commissariat de Baco Djicoroni, en collaboration avec le commissariat de Kalaban Coro et Quartier Mali ex 4eme arrondissement. Ils ont ensuite été remis au camp I de la gendarmerie de Bamako pour compétence, avant leur jugement.

Cependant, les deux présumés militaires après avoir été remis à la gendarmerie du camp 1 par la police, menottés avec les dossiers les concernant, on apprend trois (3 )jours après qu’ils se sont évadés entre les quatre murs de la prison hautement surveillée à travers les toilettes en perforant le mur dans la cellule 5-G du camp1 de la gendarmerie de Bamako rive gauche. Il s’agit des suspects de premier ordre, voire des assassins, ayant au demeurant reconnu eux-mêmes les faits selon nos sources, dans l’assassinat atroce perpétré le 1er janvier 2023 dans la forêt classée de TIENFALA à 30 km de Bamako. Les dépouilles ont été découvertes le vendredi 13 janvier 2023 par le commissaire MOUSSE MBAYE, enquêteur hors-pair des temps modernes.

Par ailleurs beaucoup se demandent comment ils ont pu s’évader de cette structure hautement sécurisée ?

Selon nos informations, cette évasion n’est pas une première à la gendarmerie. En octobre 2015, neuf (9) prisonniers se sont évadés des geôles de la prison du Camp 1 parmi lesquels, figuraient quatre (04) militaires poursuivis et mis sous mandat de dépôt.

Oumar Sawadogo

Source: Le SOFT

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here