Home Actualites Dans nos maisons et bureaux : «Messi» si minuscules mais si nuisibles

Dans nos maisons et bureaux : «Messi» si minuscules mais si nuisibles

48
0

Dans les domiciles et lieux de travail, une petite souris de son nom scientifique Mus Minutoides ou la souris naine d’Afrique ou pygmée africaine est à l’origine d’importants dégâts.  Surnommée «Messi» en référence à la vitesse du joueur argentin, Lionel Messi, ce rongeur se multiplie rapidement et se permet même souvent de donner naissance à sa progéniture dans…. les poches de nos vêtements. Les dribles de «Messi» sont multiples. La petite souris cible les objets précieux et sème la désolation chez de nombreuses personnes.

La petite souris surnommée Messi, (Mus Minutoides) ou la souris naine d’Afrique ou pygmée africaine, selon Fodé Cissé, Docteur vétérinaire à Kita «est très répandue en Afrique subsaharienne, mais elle est également considérée comme un animal de compagnie dans d’autres parties du monde. Comme la souris commune, c’est un représentant de la grande famille Muroides qui comprend environ 1000 espèces différentes», détaille-t-il. Le  vétérinaire fournit quelques caractéristiques de ce rongeur. «Petite de taille, très mobile et rapide, rongeur gourmand qui dévaste tout sur son passage, sa livrée varie du gris au rouge brique et sa partie ventrale est blanche. Elle possède de grandes oreilles triangulaires. Les adultes font 3 à 8 cm de long avec 2 à 4 cm de queue et pèsent 3 à 12 grammes ». La différence avec le rat, analyse-t-il, se fait sentir au niveau de la taille : Messi mesure 3 à 4 cm alors que le rat a entre 16 et 40 cm. « Les oreilles du rat sont plus grandes et la queue plus longue que chez la souris. Le rat est plus lourd que la souris. Les souris ont le poil clair, les rats un pelage plus foncé. On retrouve les poils sur la queue d’une souris tandis que la queue du rat est lisse et plus épaisse».

Ça fait des dégâts…

Dans les domiciles et lieux de travail, ce rongeur est à l’origine d’importants dégâts. La petite souris cible les objets précieux et sème la désolation chez de nombreuses personnes.

Habitante de Garantibougou en commune V du District de Bamako, Maïmouna Berthé évoque avec beaucoup de peine les dégâts causés par ces rongeurs. « Ils ont endommagé la plupart de mes vêtements et ont même rongé des billets de 500F appartenant à mon frère. On n’y croyait pas. Une fois, j’ai même failli me blesser en tentant de les faire fuir. Pour nous en débarrasser, nous avons mélangé un rongicide appelé ‘’koh ni fassa’’ à la nourriture que nous avons placée sur son chemin. Cela nous a beaucoup aidés, mais certains sont coriaces », témoigne-t-elle.

Directeur de publication de l’hebdomadaire «L’œil du Mali», Soumaïla Tiébilé Traoré, témoigne : «Messi a élu domicile chez moi et a causé moult dégâts. Mes fauteuils ont été complètement détruits, parce que ces petites souris entrent à l’intérieur et y font des trous. Ils semblent particulièrement aimer les endroits où j’entrepose mes journaux invendus….Elles s’attaquent à tout ce qui se trouve à l’intérieur de nos maisons. Un jour, j’ai découvert que les câbles de mes deux ordinateurs avaient été grignotés par ces prédateurs». Le journaliste cherche des moyens lui permettant de se débarrasser de ces rongeurs. «Pour lutter contre eux, nous utilisons généralement des pièges à souris ou des poudres chimiques attrayantes. Malheureusement, même avec ces produits, ils reviennent toujours», souligne-t-il.

Vendeuse dans une boutique de prêt-à-porter, Houleymatou Kodio  déclare : «Elles ont commencé à manger la plupart de mes documents, où je notais mes recettes du jour, et ont abîmé un ou deux vêtements destinés à la vente. J’ai alors décidé d’utiliser de la colle à piège pour souris, mais cela n’a pas donné de résultats concluants car je ne connaissais pas précisément leurs itinéraires. J’ai finalement parlé de mon problème à mon supérieur, qui m’a fourni une poudre à base de poisson. J’ai mélangé cette poudre avec de la sardine et l’ai déposée dans tous les coins et recoins de ma boutique. Un samedi soir, jour de fermeture, était le moment propice pour obtenir un résultat satisfaisant. Le lundi matin, en arrivant et en ouvrant la boutique, une odeur étrange se dégageait. Après avoir nettoyé, j’ai découvert trois ‘Messi’ morts. Depuis ce jour, j’ai enfin retrouvé la paix dans ma boutique».

….4 ou 5 voitures en un mois…

Pour Ibrahima Diallo, vendeur de voitures, la petite souris ronge les câbles de nos voitures. «Les Messi entrent dans nos voitures, rongent les câbles et abîment les sièges. Nous subissons d’énormes pertes et cherchons des solutions pour nous en débarrasser, mais nous n’y arrivons pas du tout. Même lorsque nous utilisons des colles pour les attraper, ces petites souris parviennent à les éviter. On dirait des humains. Elles peuvent endommager jusqu’à 4 ou 5 voitures en un mois. Par exemple, si une voiture reste inutilisée ou impayée pendant plus de 3 mois, le jour où nous décidons de la démarrer, nous réalisons que les câbles ont été détruits par les ‘Messi’, ou même les câbles de la clé de la voiture», explique Ibrahima Diallo.

Bourayma Koné, tailleur ne veut même pas en entendre parler. « Je n’aime même pas entendre le nom de ces bestioles ‘’ tellement je souffre de leurs dégâts. Elles détruisent les habits des clients. Je ne compte même plus le nombre d’habits qu’elles ont déchirés ou complètement détruits. J’ai tenté de les tuer en vain, car même si nous en tuons certains, leurs congénères des voisins prennent rapidement leur place. Pour moi, c’est une perte de temps d’essayer de les éliminer. Heureusement, la plupart des habits endommagés par les ‘Messi’ peuvent être réparés, car ce ne sont que de petits trous. Cependant, ceux qui étaient trop abîmés ont été jetés ».

… Ça mord aussi

A en croire Fodé Cissé, Docteur vétérinaire, la cohabitation avec ces rongeurs n’est pas sans danger sur la santé humaine car, elles transportent des batteries et des virus. «Leurs salives sont capables de véhiculer des maladies comme l’infection hantavirus qui se propage à la suite de contact d’une personne avec les excréments, l’urine ou de la salive de rongeurs infectés. Nous avons certaines maladies transmises par elles telles que la pasteurellose, la mycoplasmose, les pathologies cutanées, la leptospirose, la méningite, etc.»

C’est pourquoi en cas de morsure, conseille Fodé Cissé, il faut nettoyer et désinfecter la plaie avec de l’eau et du savon, les antiseptiques et voir un médecin. Pour s’en débarrasser, il faut bien assainir les maisons, conclut le Docteur vétérinaire.

Source: Le Challenger

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here