Home Actualites LUTTE CONTRE LA CORRUPTION EN AFRIQUE : UNE SYNERGIE D’ACTIONS COMME SOLUTION

LUTTE CONTRE LA CORRUPTION EN AFRIQUE : UNE SYNERGIE D’ACTIONS COMME SOLUTION

22
0

Donner un nouvel élan à la lutte contre la corruption à travers l’appel à une synergie des actions, c’est l’objectif recherché de la deuxième conférence de haut niveau en Afrique, organisée par l’Office Central de Lutte contre l’Enrichissement Illicite (OCLEI). L’ouverture de cette rencontre internationale qui a été présidée, le lundi 20 février dernier, par le Dr Choguel Kokalla Maïga, premier Ministre, représentant le Président de la transition, le Colonel Assimi Goïta, prendra fin ce mercredi.

C’est l’Hôtel de l’Amitié de Bamako qui sert de cadre à cette conférence sous le thème : « Lutte contre la corruption: nouvelle dynamique, recouvrement d’avoirs illicites et coopération internationale ».

Outres, le président Dr Moumini Guindo et les membres de l’OCLEI, la cérémonie d’ouverture a enregistré la présence des représentants des autorités anticorruption d’Afrique, des membres du gouvernement et des représentants des partenaires techniques et financiers. Sans oublier les responsables des structures de contrôle et d’audits comptables du Mali. En effet, cette 2e conférence de haut niveau permettra à 300 participants venus du Mali et 35 autres pays des cinq continents de travailler en synergie pour mettre fin au phénomène de la corruption et pratiques assimilées.

Selon le président de l’OCLEI, le Dr Moumini Guindo, la corruption et son corolaire de l’enrichissement illicite constituent une préoccupation majeure au regard de leurs effets néfastes sur le développement socio-économique des pays. D’où la nécessité d’une lutte implacable en vue de venir à bout de ces phénomènes.

Dans son intervention, il a annoncé qu’au programme de cette 2e conférence internationale, il est prévu 4 séances plénières et 12 sessions. Et que l’événement participe à la mission de sensibilisation et de formation de sa structure qui ambitionne d’instituer la conférence de Bamako comme rendez-vous périodique contre la corruption.

Selon M. Badra Aliou Coulibaly, Contrôleur général des Services publics du Mali, la corruption est un phénomène qui persiste et est présente dans toutes les sphères. Il estime que la solution à ces phénomènes n’est pas miraculeuse mais elle réside plutôt à la synergie des actions.

À son tour, l’Ambassadeur du royaume des Pays-Bas, porte-parole des partenaires techniques et financiers, a soutenu que la complexité du phénomène de la corruption impose de travailler ensemble car aucun pays n’est à l’abri du phénomène qui affaibli l’état de droit et réduit les ressources pour la lutte contre la pauvreté. Toutefois, il a salué la politique nationale de lutte contre la corruption adoptée par le gouvernement qu’il soutien d’ailleurs.  Convaincu que la lutte contre la corruption est un combat de longue haleine, l’Ambassadeur du Royaume des Pays-Bas a évoqué l’implication de toutes les couches de la société.

« Nous soutenons la lutte contre la corruption ». C’est en ces termes que le Représentant du système des Nations Unies au Mali, a salué cette deuxième conférence internationale sur la lutte contre la corruption, laquelle se penchera sur la déperdition des ressources. « La corruption est dans tous les pays et prends des formes difficiles à détecter », reconnaît-il, avant d’appeler à une synergie des actions pour mettre fin à ce phénomène qui gangrène les pays. « Il faut continuer le combat pour construire les bases d’un développement durable », a-t-il lancé.

Dans son intervention, le Dr Choguel Kokalla Maïga a apprécié à sa juste valeur, cette rencontre dont l’importance n’est plus à démontrer. Face aux effets néfastes du phénomène, le premier ministre pense qu’il faut changer de fusil d’épaule. C’est pourquoi, il a demandé de faire de cette rencontre, un cadre de partage d’expériences et de développement des réseaux formels de lutte contre la corruption, tout en réitérant le soutien et l’accompagnement du gouvernement qu’il engage pour la mise en œuvre des recommandations.

Adama Coulibaly

Source :  Nouveau Réveil

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here